Exhibition  "En-Trance"
May
9
to Jun 6

Exhibition "En-Trance"




invitation horisontal.jpg


‘En-Trance’

 

Du latin transire , transiter ou se métamorphoser

En anglais “Entrance” désigne l’entrée, alors que “Trance” correspond à la transe. L’En-Trance c’est ce passage entre deux mondes, cette transe méditative où les paysages rêvés se déploient. l’En-Trance ménage un passage entre les deux séries étroitement liées de cette exposition: “What is behind” (Ce qui se cache derrière) et “Landscapes” (Paysages).





What is behind


Portes et fenêtres sont des ouvertures vers d’autres mondes. Hublots opaques vers un intérieur inconnu. Le voyageur arpente la chaussée, découvrant des centaines de bâtiments pareils à des récifs, qui abritent des habitants invisibles. 

Passée d’une enfance dans les steppes sans barrières à ces villes peuplées d'orifices interdits, la photographe s'interroge sur ce que tant cherchent à cacher ? Qu’est-ce que ces parures de seuil révèlent de nos vies ? Quelle trace de notre intimité transparaît de ces filtres à regards ?

Réseaux dont chaque nœud est un soupirail vers l’ailleurs, vers l’autre terré dans son sanctuaire. Mais qui ou qu’est cet autre que cette porte cache? une femme seule, un bébé en pleurs, une famille heureuse, un être seul à la dérive, un tapis de poussière accompagnant un défunt ou un nouvel être à naître ? 

Cette série est née d'une obsession pour ce qui reste caché et met l'imaginaire en branle. C’est par la collecte photographique, l’interrogation visuelle,que commence le questionnement. Car chaque ornement, chaque fissure est une ride sur le visage d’une maison.





Landscapes


La série “Landscapes” est née de l’amour de Surzhana pour ses steppes natales où se sont forgées ses premières impressions du monde.  Depuis son arrivée en milieu urbain, elle n’a cessé de les chercher. En retrouver des manifestations abstraites lui permet de créer des respirations, évocatrices d’un chez-soi lointain. 

Dans les steppes, les seuls éléments visibles sont une ligne d’horizon, le ciel et un vaste espace vide, où la liberté s’offre à tous.  Dans ces grandes étendues on est à même de ressentir chaque brise, chaque mouvement, chaque son. C’est ainsi que l’imagination s’accroche et croît à partir d’une multitude de motifs cachés, dans un horizon apparemment si simple. 


Cette série est le miroir moderne de cette richesse, elle donne à voir les vastes horizons bruts cachés dans les fissures de nos villes. 



Les tirages sont des éditions limitées numérotées de 10 ou 30.

Pour toutes questions, contacter: surzhana.art@gmail.com

Coordonnées: 

Site internet: www.surzhana.com 

Instagram: surzhana.art 





View Event →